Traductions de et vers l’espagnol

Nous réalisons des traductions du et vers l’espagnol, quel que soit le domaine ou le nombre de mots.

Notre équipe de traducteurs est composée d’experts linguistes, de natifs hispanophones, afin de garantir la précision et la spécificité des matériaux. Le processus de sélection des ressources nous oblige à exiger une expérience professionnelle pertinente pour la traduction dans un domaine précis. De plus, nous veillons à ce que nos traducteurs soient toujours en contact avec la langue et la culture vers lesquelles nous traduisons, c’est pourquoi nous maintenons des contacts à travers le monde. Nous consacrons du temps à vérifier la terminologie, le sens et l’adaptation de la traduction rendue afin d’atteindre nos objectifs de communication.

Seconde langue la plus parlée au monde après le mandarin, l’espagnol est parlée par 417 millions d’individus, dont 358 millions de natifs. L’espagnol est la langue officielle non seulement en Espagne, mais aussi dans des territoires densément peuplés en Amérique (notamment en Amérique du Sud), en Afrique et en Asie.

La langue espagnole provient du dialecte castillan, spécifique à la région espagnole portant le même nom. En approfondissant un peu l’histoire, la racine de la langue ibérique est le latin oral (ordinaire, parlé), qui a été introduit dans la péninsule lors des guerres puniques (210 avant Jésus-Christ).

Ceux qui souhaiteraient améliorer leur espagnol doivent savoir qu’elle est l’une des langues les plus phonétiques. À l’exception de certains néologismes, une fois que l’on sait écrire un mot, la prononciation est facilement à déduire. Fait relativement méconnu, la langue arabe a eu la deuxième plus grande influence sur la formation de la langue espagnole, au niveau des termes techniques et culturels.

Actuellement divisé en 17 communautés autonomes, le territoire espagnol couvre des régions ayant des différences linguistiques notables. L’espagnol, reconnu comme langue officielle, est également appelé castillan, spécifique à la zone de Castille. Mais il est fort probable que les touristes entendent des versions différentes de la langue dans d’autres régions, telles que le catalan, le basque ou le galicien.